20/03/2018

Chosen - Une série sans surprise ni saveur



Cela faisait longtemps que je n'avais plus rien posté dans cette catégorie alors que je suis une pro en binge-watching : Soyons fous ! Mais de quoi cela parle au juste ? 

Du jour au lendemain, tout le monde peut être choisi et voir sa vie basculer. Si vous recevez une boîte à votre nom, laquelle renferme une arme et la photo de la personne que vous devez éliminer dans les trois jours à venir, vous êtes pris au piège. Il ne vous reste plus qu'à tuer... ou être tué !


Voilà donc une série débutée en 2013 et se voulant d'action sur laquelle je me suis penchée, provenant de la plateforme américaine Crackle et notamment diffusée sur la chaîne 13ème rue.

En lisant le synopsis, je savais que cela manquerait de saveur et d’épices. J’ai pourtant  tenté ma chance malgré tout, en voyant les bons commentaires sur allociné - pas un gage que cela en vaille la peine, preuve en est ici - et le nombre de saisons. Je n’ai donc pas été déçue dans ma désillusion. 

La saison 1 fait film coupé en six épisodes avec des longueurs inutiles (3 minutes pour sortir d’une voiture histoire de montrer à quel point les choix sont cornéliens…), et l’histoire tellement vue et revue. On pense à "The box", on pense à pas mal d’animés ("Higashi no Eden" dans le même genre), également avec cette thématique éculée du personnage lambda recevant une boite avec ou sans milliard à la clef pour tuer un autre personnage lambda n’ayant rien demandé. Le tout saupoudré de pressions sur les proches et de kidnapping. Le tout toujours dans un éternel cercle vicieux sans fin orchestré par une bande de ploucs richissimes qui n’ont rien trouvé de mieux pour s’amuser… Aïe ! On vogue de clichés en clichés, sans oublier les tenues exotiques desdits ploucs pour expliquer qu'ils viennent du monde entier... 

Bien entendu et sans spoiler, le héro (ou antihéro ici), lutte jusqu’à l’inévitable fin... Blablabla. Sans surprise, on anticipe tout, même les choix et actions de ce dernier. 

J'ose confesser qu'à côté, le drama "Liar game" était plus passionnant. Cest dire. Je n’ai malheureusement pas ressenti d’empathie pour les protagonistes. 

J’attendais vraiment un traitement scénaristique plus retors, d’être surprise. Les images léchées et le conflit intérieur certes, mais ça ne fait pas tout. Bref, j’ai soupiré, pas accroché. Les saisons suivantes semblent partir sur de nouveaux personnages,  mais ce sera sans moi. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire